https://terresdefemmes.blogs.com > VISAGES DE FEMMES

« Retour à VISAGES DE FEMMES

Danielle Fournier

Danielle Fournier

Portrait de Danielle Fournier
Image, G.AdC



Faut-il tout quitter pour arriver à soi ? Le mot femme. N’importe laquelle. Pareillement singulière. Plurielle. Viennent des rafales et, du large, elles tournent et remontent le long des côtes et repartent vers les récifs plus loin que les fjords pour franchir les mêmes îles

sans nom, exposée à la langue, je glisse dans cette autre langue, dans un ailleurs aux cônes d’or

les rêves de fleuves, de rivières, de sang et de veines, et de partout ce corps, les sens à l’arrière-scène, en écharde, des cendres. Ravies du plaisir qui se jette sur nous, plaine transparente dans l’hiver

Danielle Fournier, Il n’y a rien d’intact dans ma chair, L’Hexagone, Collection « La voie des poètes » dirigée par Simone Sauren, Montréal, 2004, p. 39.


Retour au Sommaire de la galerie
Voir aussi l' index général des auteurs.

» Retour Incipit de Terres de femmes

Lien permanent