https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup À la mémoire d'Yves Thomas / Hommage de Sylvie Fabre G. - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« Nicolas Pesquès, Gérard Schlosser / Romans (extrait) | Accueil | James Sacré / Brouettes (Lecture de Gérard Cartier) »

13 juin 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Instantané d’un habitant de la planète solitude ___________


A cette heure, le café bondé comme d'ordinaire en fin d'après-midi suffoquait de fumée âcre. Dans l'air raréfié et surchauffé se complaisaient les fumeurs obsédés. L'épaisseur malsaine de l'atmosphère enveloppait de brume sèche et piquante leurs visages rougis. Les allées et venues de garçons agiles, magnétisés par leurs plateaux métalliques, imprimaient une pulsation maladive aux parois du bar. Dans ce terrier envahi par des fumigènes, même une taupe aurait succombé.

Yves, assis au fond sur une banquette en skaï marron, encadrée de deux glaces, scrutait le reflet des miroirs. Il contemplait simplement les facettes disloquées des figures mobiles que dessinaient les consommateurs. Leurs gestes convulsifs et hachés rendaient sa vision stroboscopique. Devant lui, sur le marbre de la table jauni par le temps et les chiffons poisseux des garçons, la Quinzaine Littéraire s'étalait largement. Il s'était assis ostensiblement à cette place, dans un coin reculé, pour tuer le temps, pour attendre. C'était sa place habituelle. De la revue, il ne lisait que les gros titres, tout au plus une dizaine de lignes par page. Les personnages du café et leur regard comme des dialogues impromptus le captivaient davantage. Il trouvait ennuyeux les commentaires complaisants de ce journaliste littéraire encensant le dernier ouvrage publié chez un éditeur à la mode. Il essayait d'avancer la lecture d'un paragraphe, mais irrémédiablement, les regards l'interpellaient.

Ainsi il passait de longues heures seul dans les cafés. Rien d'important pourtant ne s'y exprimait, mais sa solitude confrontée à la multitude qu'il trouvait vide finissait par avoir une signification. Les autres lui étaient indispensables, il se nourrissait des paroles incertaines contenues dans tous les regards furtifs. Il y répondait toujours, fixant dans les prunelles les paroles inversées de son propre miroir. Ce reflet brisé en forme d'interrogation sur lui-même, contenait une partie de son propre regard sur le monde. Il savait bien que d'autres comme lui cherchaient des réponses.

Son travail d’éditeur-webmaster d’un site littéraire d’un style nouveau venait d'ailleurs d’être récompensé par un guide de Lonely Planet. C’est le seul article qui retint son attention. Un beau cadeau d’anniversaire en fait. Ce jour, le 18 janvier, était celui de son anniversaire !


Guidu

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)