« Estelle Fenzy | [Je n’ai jamais dit adieu] | Accueil | Fabrice Farre | L’oiseau de jour… »

20 juillet 2020

Commentaires


Poèmes d'un chagrin profond, quand l'auteur se retrouve seul devant un monde désormais privé de sens.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.