« Terres de femmes n° 95 ― sommaire du mois d’octobre 2012 | Accueil | Lorine Niedecker | [I grew in green] »

07 novembre 2012

Commentaires


Gradiva peut-être avec une trace freudienne, belle dans son étrangeté et ses bandelettes odoriférantes.



Oui, cher Dominique, la référence à Wilhelm Jensen, Gradiva, fantaisie pompéienne est mentionnée dans la table des matières de cet opus.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.