« 17 octobre 1968 | Yasunari Kawabata, Prix Nobel de littérature | Accueil | Cesare Pavese, L’Idole et autres récits »

17 octobre 2012

Commentaires

Amertume du poème... C'est bien de faire mémoire de cet écrivain-poète. Étrange ce qu'il dit de la voix, ici...
Dans son journal de l'année 1982, le 4 août, il écrit :
"Mes poèmes sont écrits pour être lus à voix haute ou au moins des lèvres et pas seulement des yeux. Ils passent par la voix avant d'exister dans l'écriture. Je les attends ou les écoute dans cet avant, ils retrouvent la pensée dans l'après."
Mais il ajoute, plus tard : "Il ne faut pas vouloir et laisser se faire, du fond du cœur, laisser se faire ce qui doit être."
Henri Bauchau - Les années difficiles - Journal 1972-1983 (Actes Sud)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.