« François-Xavier Maigre | [Au bord du chemin où meurent les pierres] | Accueil | Mina Loy | Chants d’amour pour Joannes »

03 septembre 2012

Commentaires

Ce beau texte de Nada Menzalji rappelle le rôle social
des poètes dont les écrits sont souvent le seul moyen de
résister face à la barbarie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.