« Françoise Ascal, Lignées par Angèle Paoli | Accueil | 11 septembre 1937 | Lettre de Joë Bousquet à Poisson d’or »

10 septembre 2012

Commentaires


Je passe très régulièrement ici sans laisser de trace... ce qui ne m'empêche de vous remercier vivement pour toutes ces belles découvertes, ces textes et poèmes que je ne lirai jamais, trouverai jamais chez moi, aux Baléares.
Je vous en suis très reconnaissante.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.