https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup José-Flore Tappy | [elle transpire l’humide la verte terre] - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Françoise Ascal, Lignées par Angèle Paoli | Accueil | 11 septembre 1937 | Lettre de Joë Bousquet à Poisson d’or »

Commentaires


Je passe très régulièrement ici sans laisser de trace... ce qui ne m'empêche de vous remercier vivement pour toutes ces belles découvertes, ces textes et poèmes que je ne lirai jamais, trouverai jamais chez moi, aux Baléares.
Je vous en suis très reconnaissante.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.