« Jean Métellus | Voix du passé | Accueil | Bernard Noël | Sur le peu de corps, 18 »

29 juillet 2012

Commentaires


Mais oui, je me souviens... être passée dans la librairie "Point de rencontre" à Bastia et m'être amusée à lever le nez aux voûtes d'où pendaient des banderoles sur lesquelles étaient dessinées (peintes ? imprimées ?) des points de ponctuation en liberté. Ceux, m'expliqua la libraire, dont l'usage avait été proscrit par les poètes. Hiver 2011, je crois...
Ainsi je faisais connaissance avec un fragment de l'univers de Xavier Dandoy de Casabianca. Il est un peu fou ce sage...
Aujourd'hui, je découvre qu'il peut planter des mots dans la jungle de ces signes. C'est un peu foutraque, très drôle, très surprenant. Heureux d'être enfin seul après le départ de la famille, de redécouvrir l'art de ne rien faire de conventionnel. C'est un grand délire mêlant passé, présent, fantasmes et un enterrement de première classe : la classe tout risque !
Ah, quel beau moment je viens de passer sur Terres de femmes ! Et tourne l'éolienne !!!...;;;,,,,????¨¨¨¨(((())))


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.