« António Ramos Rosa | C’étaient des jours de clarté estivale | Accueil | Lionel-Édouard Martin, Ulysse au seuil des îles »

26 juillet 2012

Commentaires


Susan Sontag et Diane Arbus : une rencontre par les racines du noir... La bibliothèque d'Angèle est sidérante ... puisque, comme elle l'a dit récemment, à la radio, à Ajaccio, tous ces extraits sont choisis dans SES livres, qu'elle a annotés au fil des années. Le labyrinthe de Borges ? Cette lectrice a tout de la minotaure. Cette poète, aussi... J'imagine sa maison construite autour de sa bibliothèque...



Scala



L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.