https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Florence Noël | [Donnez-nous des pierres] (Vases communicants) #vaseco - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Terres de femmes n° 90 ― Sommaire du mois de mai 2012 | Accueil | Lionel-Édouard Martin, La Vieille au buisson de roses »

Commentaires


C'est une belle idée ces Vases communicants. Une occasion de découvrir un poète voyageur, ici, Florence Noël.
J'ai suivi le lien pour découvrir la tragique et triste minotaure d'Angèle Paoli sur cette autre revue littéraire et je viens ici, regarder ce poème-ci.
Je dis regarder car toujours je regarde les pierres avant de les toucher. C'est un monde fascinant, une pierre... Ensuite je les tiens ou les caresse avec la paume. C'est plein de vibrations une pierre... une longue histoire d'éclats ou d'effritements. C'est parfois lisse et rond si la mer l'a roulée contre son ventre d'écume et de sable.
Qu'en est-il de ces pierres-là ?
Une bogue... image forte qui enveloppe un mystère charnu... des pierres pour le repos... je pense - au-delà de la mort - aux jardins japonais si calmes où quelques pierres permettent aux pensées de se poser, de se reposer... Plus tard, les mots deviennent obscurs. La poète les a voulus ainsi pour que ses mots calcinent la langue. C'est à peine transmissible, un émiettement du dire, un lieu secret pour la paume, un effleurement. Quelque chose de perdu - ou à perdre - comme une innocence. Des mots engourdis d'être soulevés de dessous la pierre, là où elle pèse sur le monde. Comme une solitude qui exige une pudeur du lecteur... silence orant...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150






Écrivez-moi









Retour








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Angèle Paoli
Angèle Paoli




Retour à l'accueil