https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Dominique Sorrente | [je suis celle qui se voue à la flamme] - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.





De l’autre côté





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main











Écrivez-moi









Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« 10 avril 1958 | Francis Ponge, La figue | Accueil | Ariane Dreyfus, Nous nous attendons »

Commentaires


Enfouissement ou renaissance ?
Quel étrange marcheur que celui qui effrite ses mots dans l'épaisseur d'un rêve d'encres sèches... Quelle douceur légère dans ce satin d'or posé sur le corps aimé. Mouvance de flammes...
Et ce rire d'écume salée sur le rebord du monde là où l'étrave de l'amour sépare les eaux dans les éclats du temps...
C'est le chant d'Orphée.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.