« 14 avril | Nancy Huston, Instruments des ténèbres | Accueil | Marie-Claire Bancquart, Violente viepar Angèle Paoli »

15 avril 2012

Commentaires


Merci Angèle pour ce billet ; nous avions hâte, c'est vrai, de découvrir la poésie de cette artiste... ce poème-ci, très sensoriel, personnalise la route avec originalité.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.