« 10 février 1851 | Flaubert, Lettres de Grèce | Accueil | Franck Venaille | Dans le sillage des mots »

10 février 2012

Commentaires


Quelle douleur... quelle douceur... quelle lumière...



Une profondeur pure et puissante que ce texte
Merci pour cette émotion
Un merci, blanc -tout blanc depuis Marseille vers la Corse qui semble aussi recouverte
Amitiés à tous les deux


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.