https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Jean-Louis Giovannoni, Mère - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« Notte di Poghju | Accueil | 16 janvier 1989 | Annie Ernaux, Se perdre »

15 janvier 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Merci de donner plain chant à l'irréversible silence de la mort. Je vais en faire racines-mémoire pour aller au-delà des roses que je pose sur la tombe de ma mère quêtant sa présence, forant les années qui passent pour qu'elle me hisse hors de ma solitude écorchée.


Come per lei, Jean-Louis, la morte di mio padre ha rappresentato l'apice...
una sorta di chimerica presenza, che ora mi accompagna, a volte leggiadra, altre goffa...
ma non posso dire che sempre sia facile esprimere ciò che portiamo dentro!
È stata una sorpresa, scoprirla, così senza pretesti, per mera casualità...
Anch'io scrivo, ma mi definisco unicamente una "cittadina del mondo"
ligia alla mia famiglia che mi vede mettere molti dei miei sogni, in secondo piano.
Incantata, dal suo poeticare vero e profondo...
Forse, utopico, non è solo il "cognome" che ci accomuna.
Serenità
Claudine Giovannoni


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.