« 11 décembre 1921 | Mort de Robert de Montesquiou-Fézensac | Accueil | Martine Audet | Dos »

12 décembre 2011

Commentaires


Reiner Kunze... Mireille Gansel...
289 - Nietzsche : Par delà le bien et le mal (10/18), p. 234
"Dans les écrits d'un solitaire, on perçoit toujours comme l'écho du désert, comme le chuchotement de la solitude, et les regards effarouchés qu'il jette à l'entour ; dans ses paroles les plus violentes, dans ses cris même on entend encore une façon neuve et plus dangereuse de se taire, de cacher sa pensée. Celui qui a vécu bon an mal an, nuit et jour seul avec son âme, engagé dans la plus intime des querelles et dans le plus secret des dialogues, dans sa caverne - qui peut être un labyrinthe, ou encore une mine d'or - celui-là est devenu un ours des cavernes et un chercheur de trésors, ou le dragon gardien d'un trésor ; ses idées finissent même par prendre une teinte crépusculaire..."
Oui, une écriture de silence dont l'écho réveille l'ange endormi "au fond des nuages"... qui seul, retrouvera le chemin perdu.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.