« Henri Deluy | Old Navy | Accueil | 11 novembre 1908 | Paul Klee, Journal »

10 novembre 2011

Commentaires


Extraordinaire recherche de l'intime perdu dans l'immensité et la multitude de cette ville, dans ce très beau texte de Tomas Tranströmer. Musique idéalement choisie. Terres de Femmes allège tant la vie par sa beauté. J'y puise des raisons de ne pas désespérer de ce monde. Merci à tous trois.



je découvre, comme beaucoup... ; même nous, qui devrions "être" au courant vu que je suis la seule personne que je connaisse dans mon monde à acheter des livres de poésie ; la poésie du nouveau prix Nobel est inégale (lu Baltiques), mais ce qui est réussi est TRÈS réussi
bravo pour ton site Angèle qui est un sommet de sans-faute

amitiés / Marco


un lien très riche où l'on peut écouter Jacques Outin l'évoquer :
http://www.franceculture.fr/2011-10-06-le-prix-nobel-de-litterature-2011-attribue-au-poete-suedois-tomas-transtroemer.html


Tu es une voyante Angèle qui sait reconnaître l'insaisissable génie...
baisers


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.