« Antoine Graziani | Le jour | Accueil | Pierre Cendors, Le Voyageur sans voyage »

15 octobre 2011

Commentaires


Madame,
Par curiosité, je suis arrivée, toutefois, à l'improviste sur certains de vos poèmes. Je vous découvre et j'irai souvent à la rencontre de vos mots. Quelle chance cette rencontre poétique de ce matin.
Bien cordialement et poétiquement.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.