« Violaine Guillerm | [seulement me voilà] | Accueil | Raymond Farina | Que faire maintenant »

24 août 2011

Commentaires


Un document extraordinaire sur le site de l'INA : Pierre Dumayet interviewant Jorge Luis Borgès pour les Cahiers de l'Herne.
Quel chemin mystérieux à parcourir de l'oeuvre à l'homme... Mettre à jour sous cette simplicité, cette humilité cette grandeur de clair-obscur, son "regard" sur son oeuvre, le monde, lui-même. Une certaine tristesse aussi proche de la lucidité. On est loin des labyrinthes, des miroirs, des tigres.
J'aime ce moment où il s'interroge sur l'usage de son pseudonyme et cet autre :
"Après ma mort ? J'aimerais qu'on se rappelle certaines pages que j'ai écrites et qu'on ressente une certaine joie en les lisant..." Il dit aussi : " les écrivains écrivent ce qui ne leur ressemble pas..."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.