« Cécile A. Holdban | [Je ne tuerai point] | Accueil | Stéphanie Ferrat, Abîmer de jour »

21 juillet 2011

Commentaires


Il y a ici, parfois, entre deux poèmes - tous si beaux - un billet qui accompagne la parution d'un livre. C'est toujours très émouvant. Ces passeurs - ici, Isabelle Raviolo - ont un rôle tellement important. Par la grâce et l'intuition, la précision aussi, ils vont nous entraîner à leur suite dans LA LECTURE... Il y a tant de livres... parfois on peut passer à côté d'un trésor.
Lisant ce magnifique billet, j'ai vraiment envie de lire ce premier livre de Marie-Hélène Archambeaud.
Ce site est tellement généreux qui accueille tant de belles voix... "De l'eau coule tout bas" murmurante.
Merci aussi à Guidu AdC qui illumine l'écriture de ses créations. Ces "rousseurs amères de l'amour" sont fascinantes...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.