« Thierry Metz | [Vers la bien-aimée] | Accueil | 27 mars 196[.] | Jean-Pierre Abraham, Armen »

26 mars 2011

Commentaires


Je ne sais pas s'il ya des mots plus beaux que ceux-là pour dire l'amitié, mais ce poème me plaît, c'est à dire me dérange jusqu'à l'os de mon mot !
Jusqu'à cette limite où je sens qu'il y a quelque part recel entre les mots eux-mêmes et qu'il y a des Mohammed et des Bernard privilégiés par le sentiment du mot.
C'est étrange comme il y a des poèmes pleins jusqu'à la parfaite transparence de l'amitié !


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.