« 22 janvier 1938 | Elsa Morante, Rêves érotiques (Diario 1938) | Accueil | Henri Michaux | La Ralentie »

23 janvier 2011

Commentaires


Quel film, La Notte, d'Antonioni ! Giovanni/Mastroianni, Lidia/Moreau dans ce final crépusculaire explorant cet impossible de la vie, de l'amour, de la création, cette fatigue, cet oubli de soi, ce manque, ces ratages... Jeanne Moreau y est magnifique de sensibilité, de retenue, de tristesse face à un Mastroianni en déroute troublé par cette lettre qu'il a écrite puis oubliée... Une étreinte vers plus de solitude ?
C'est intéressant ces vidéos qui accompagnent ces mémoires d'acteurs et de réalisateurs.


Certaines et certains ont de l'importance. Comme on a une montre à son poignet. Jeanne Moreau, elle, est importante. Elle l'est pour nous. Elle est une voix qui porte et tient parole. Bon anniversaire,Jeanne.Et merci.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sz8CrFTgHLs
http://www.youtube.com/watch?v=r6GbTLb5-6k
http://www.youtube.com/watch?v=OFPa__V3T-I

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.