« Roselyne Sibille | Liliane-Ève Brendel, Lumière froissée par Angèle Paoli | Accueil | Elsa Morante | Alibi »

28 novembre 2010

Commentaires


Très beau texte, profond, qui interpelle, agrémenté d'une musique qui lui fait corps et le sublime. Merci.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.