« Elsa Morante | Alibi | Accueil | Terres de femmes ― sommaire du mois de novembre 2010 »

30 novembre 2010

Commentaires


C'est d'une beauté, c'est à dire, j'en reste bouche bée, c'est très musical et profond à la fois, un nuancier de sentiments me happe.......et quand on a fini de lire ce poème, on veut le relire, comme pour se persuader de la pureté de son mystère et de sa vérité.
Bravo à l'auteure, et merci à la "Veilleuse des terres..."


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.