« Francis Ponge | Les hirondelles | Accueil | 31 août 1963 | Mort de Georges Braque »

30 août 2010

Commentaires

Très heureuse de retrouver l'ami Joël Vernet sur Terres de femmes. Je le suis depuis longtemps et certains de ses derniers textes me paraissent aller au contact intransigeant de l'écriture de soi utilement dépouillée de ses anecdotes. Elle marche au rythme de la vie extérieure sans jamais perdre le contact avec ce regard entendu et inconsolable, le point de vue aigu de ceux qui ont grandi à la recherche d'une ou plusieurs réponses à l'absence dans tous ses deltas. Pour Joël Aller au désert ou aller à l'écriture est équivalent. Le retour à la fraternité des hommes s'effectue avec une voix désensablée et vivante. Je recommande aussi le texte qu'il a écrit sur sa mère : celle qui n'a pas les mots ... http://www.arald.org/ressources/pdf/entretiens/EntretienJoelVernet.pdf

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.