« Claudine Bertrand | La nomade | Accueil | Forever young Le billet de Nestor »

11 avril 2010

Commentaires


Cela me plait beaucoup, transformer/jouer la langue à ce point sans retenue, oser les mots pour inventer un nouveau langage, c'est-à-dire de nouvelles possibilités d'échanger sur, de prendre du recul sur ce qui existe déjà en le malaxant, en le resculptant, de nouveaux outils pour lire autrement -- le monde, l'autre, soi...--. De plus, la résultante est belle, encore plus, et mélodieuse :
"un recommensemencement..." !!
Merci pour ce partage, bonne journée.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.