https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Chloé Delaume | J’écris pour que tu meures - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
Mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Françoise Clédat | Quoi de toi mort quand mort ? | Accueil | Fabienne Courtade | [sans titre] »

Commentaires


J'ai eu l'occasion d'écouter Chloé Delaume et Linda Lê lors d'une rencontre organisée au lieu Unique à Nantes, en janvier 2008... On peut s'étonner d'une telle dualité et pourtant ...!!
Il y a, chez la première, ce contraste entre la voix presque fluette lorsqu'elle s'exprime et sa littérature violente (In mémoriam, 2007) tandis que l'autre, presque mutique, cherchait soigneusement ses mots pour répondre à Bruno Blanckeman...
Des blancs entre chaque mot, comme des pas intérieurs dans l'écriture de Chloé, des silences avant chaque réponse chez Linda , devant une salle mutique, suspendue aux mots à venir...
Deux imaginaires qui se confrontent autant qu'ils s'échangent.... Il n'est d'explosion qu'un livre, dit la voix de Mallarmé, puisse-t-il maitriser le sombre et l'abîme...
Merci Angèle...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.