https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Attente immobile | Immobile attesa (Angèle Paoli) Traduction inédite de Ghjilormu Capirossi - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Book Project International Marseille/XIIes Rencontres de l'édition de création | Accueil | Les AguetsLe billet de Nestor »

Commentaires


Escale de pureté et de douceur dans un froissement de broussaille. L'haleine rauque des sangliers fait silence pour que la petite fourmi funambule hèle l'enfance, juste assoupie...



L'enfance est à portée d'émotion. Une odeur parfois suffit au voyage. Et me voici revenu au pied d'autres murets dans un autre village de Corse où pour tromper l'ennui des longues vacances d'été nous jouions à chatouiller l'ecbalie élatère, dont je découvre ici le nom scientifique ainsi que le souvenir du mot "schizetti".

"magaru bisogna à ritruvà in sè a zitellina chi dorme"


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.