https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 9 octobre 1970 | Mort de Jean Giono - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
Mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Sylvie Durbec | Déjanire Lucetta Frisa | Deianira | Accueil | Book Project International Marseille/XIIes Rencontres de l'édition de création »

Commentaires


C'est un pays d'olives, bleu de poussière de chemins, de thym froissé entre deux doigts. C'est le pays d'un marcheur de mots, d'agreste solitude, de volets épais fermés sur la chance d'écrire alors que le soleil dévore la colline d'une lumière blanche et acérée comme une lame. C'est le pays du Cantadour, champ égrené sur les épis d'une écriture odorante. Tendre moisson qui nous revient, cruelle, à l'heure où les coeurs se souviennent du glas. Clocher ouvert un ciel incroyablement bleu. Jean... Ils l'avaient nommé Jean...


Merci pour cette présence sur votre blog de l'écrivain qui m'accompagne depuis bientôt 50 ans...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.