https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 14 juillet 1997 | Yves Charnet, Notes fantômes (inédit) - Terres de Femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités jusqu'en 2021
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle


J'écris



  • Lupinu (mon chat) et moi
MONT VENTOUX
Mont Ventoux
MARCHER DANS L'ÉPHÉMÈRE
Marcher dans l'éphémère
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
SOLITUDE DES SEUILS
UNE FENETRE SUR LA MER
UNE FENÊTRE SUR LA MER
Pas d'ici pas d'ailleurs
PAS D'ICI, PAS D’AILLEURS

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse
De l'autre coté
De l 'autre coté. 2013





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
- MAZZERI - diptyque chamanique corse, I et II
Martinecros(1)(1)
Dans le jardin des simples, Angèle Paoli, peintures: de Martine Cros, détails d'une huile sur toile 100x80 cm
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
-LES PLANCHES COURBES- Yves Bonnefoy, lecture par Angèle Paoli
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
Angèle
Angèle Paoli : Le Printemps des poètes
ANGÈLE PAOLI
Angèle Paoli traductrice de Luigia Sorrentino
PORTRAIT
Les chemins de traverse d’Angèle Paoli

« Livane Pinet | Traces | Accueil | Judith Chavanne | Un rire quelque part »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

sylvie durbec


Beau texte que cet extrait sur le double... Aldo ou Leila... Je crois que le mien était une fille, réelle et inventée. Zohra.
N'aurions-nous pas tous un jumeau invisible et secret ?
J'ai le souvenir moi aussi d'un double chuchoté sous la table des grands.
Merci Angèle.
Quand nous reverrons-nous, marchant au bord de la mer ?
Je t'embrasse ce matin gris, un peu mélancolique, le ciel aujourd'hui.
Sylvie D.
PS: la Petite Librairie cévenole a été un vrai bonheur et tout le reste aussi. Reste à ranger maintenant...


Christiane


Quel métissage que cette revue. Ce très beau texte d'Yves Charnet m'a conduite à traverser la nuit avec les livres de Clément Rosset (Le Réel et son double) et dans vos topiques, Angèle, avec Marina Tsvétaïeva, étrangement rebelle aux rêts de l'amour. Maintenant du vieux château de solitude de Boulbon, voilà que nous revient un chant d'encre et de rêve.
Pour vous deux, cette page du livre de Clément Rosset :
"...qu'on ne brûle pas mon double, car je ne suis rien d'autre et n'existe que sur le papier. Brûler le double c'est en même temps brûler l'unique... non qu'il soit de papier, mais parce qu'il est incapable de se rendre visible - en tant qu'unique- ailleurs que sur le papier....
"Nous sommes faits de l'étoffe des songes" (Shakespeare) - de songes dont l'étoffe est elle-même de papier..."


Angèle Paoli


=> Sylvie, merci de ta visite et de ta confidence sur le double, ton double. Je crois qu'il me faudrait plusieurs vies pour identifier le mien et le saisir au collet. Mais peut-être se cache-t-il à mon insu entre les plis multiformes de mes terres, anamorphiques et mouvantes.

Marcher au bord de la mer ? Dès que la maison aura retrouvé un peu de calme et l'île son vrai visage. Celui qu'elle oublie sous le masque déformant du tourisme intempestif de l'été.

Je t'envoie une brassée d'immortelles.

=> Christiane, je ne connaissais pas ce texte de Clément Rosset qui vient compléter l'extrait de J.B.-Pontalis (mis en lien) que je relis à l'instant.
Le double de papier ? A méditer. Merci à toi.


Christiane


Terres de femmes offre tant de paysages surprenants ! Voilà sous les combles le rire d'une présence indicible offert par Judith Chavanne mais je suis encore à réfléchir à ce texte si grave de JB Pontalis. Et j'en reviens au livre de C. Rosset Le Réel et son double.
Après avoir cheminé avec le thème littéraire du double, du théâtre antique de Plaute aux incontournables du XIXe siècle (Hoffmann, Chamiso, Poe, Maupassant, Dostoïevski...), il arrive à une conclusion pour le moins surprenante : l'indifférence à soi-même, source de béatitude.
"La réconciliation de soi avec soi a pour condition l'exorcisme du double... renoncer à se voir, à l'idée que le soi puisse être perçu dans une réplique qui permette au sujet de se saisir lui-même. Le double, qui autoriserait cette saisie, signifierait aussi le meurtre du sujet et le renoncement à soi, perpétuellement dessaisi de lui-même au profit d'un double fantomatique et cruel ; cruel de n'être pas, comme le dit Montherlant : "car ce sont les fantômes qui sont cruels; avec des réalités, on peut toujours s'arranger". C'est pourquoi la présence véritable de soi à soi, implique nécessairement le renoncement au spectacle de sa propre image."
Ce poème d'Yves Charnet a ouvert un sillon dans la terre à labourer de l'écriture et de la méditation. Merci, chère Angèle, pour ces moments de jubilation.


Guidu

A mon avis cet Aldo de Decize est trouvable via Google ou Facebook !

=> http://lecturebourg.canalblog.com/archives/2008/12/29/11769544.html

A moins que … ! Aie !

Amicizia
Guidu___

Yves

Decize n'étant pas un patronyme, mais le nom d'un petit village de la Nièvre... où a vécu Aldo...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, responsable de la rédaction de la revue Terres de femmes fondée en 2004 , était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève en juillet 2014 et également poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.
Voix sous les voix(1)
À PARAÎTRE en MAI 2024

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli de 2004 à 2021

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

AUTEURES
250 portraits d'auteures par Guidu et Angèle
Poésie d'un jour
Parcourir de nombreuses POÉSIE D'UN JOUR
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer -

Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG
France inter logo _Fotor
Angèle Paoli sur France Inter
1086675703_f
TDF SECRETS DE FABRICATION

ISSN 2550-9977

69311174_e8860f440e
IDENTIFICATION de l’ISSN
1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?
JEU DE PLIS jpeg
Jeux de plis ?
MINOTAURE
« Quand le Minotaure rit » par Sabine Huynh
Taureau picasso
Autour de «La Minautore » au centre culturel - Una Volta -
IMGP1718
La poésie d’Angèle Paoli : "Une esthétique de la trame" suivant Muriel Stuckel
NONZA C
- Terres de Femmes - suivant la Pierre et le Sel 
CANARI IN VERANU(1)
- Terres de Femmes - suivant Recours au Poème
BIBLIOTHEQUE
-Terres de Femmes- suivant Attilio Iannello et Silvia Pio
Collage(1)(1)
- Insurrection poétique?- Interview PDF Angèle Paoli Revue Secousse
PAUSE ESTIVALE
G.AdC-Angèle Paoli suivant la Revue Robba
ACCOUDÉE
-Terres de Femmes- sur Facebook

mai 2024

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
OURS TDF
OURS de TdF
Téléchargement
LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc





Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 FEMMES POÈTES