« Ghjacumu Thiers | Invilippu | Accueil | Claude Ber, Vues de vaches par Angèle Paoli »

10 mai 2009

Commentaires

...
oui et après,

" A ces dernières lettres Algren ne répond le 19 que par un court billet d'un ton assez déplaisant d'ironie grinçante. Quelque chose a changé."

__________

http://www.jiwa.fr/track/Alain-Bashung-29388/L-Imprudence-128873/Est-Ce-Aimer-Album-Version-1344366.html


Si j'avais reçu... une telle lettre... moi qui n'ai fait que l'effleurer au Café Montparnasse. Jean-Paul était là, puis Les Mouches passèrent !

Hier, aujourd'hui, demain _____


Hier une fille de jadis, avec les mystères enterrés de clés, le doigt dans la serrure et la goutte qui fait déborder les gaz. Revenante sauvage, sauterelle free-jazz de climax syncopés, cri d'elle des mains surréelles.

Aujourd’hui la même fille maintenant, avec les secrets chuchotés par les mains, la langue pointue oublieuse et le dernier verre de la condamnée. Prêtresse implacable, grande tour à la caverne lubrifiée aux aveux languissants, aux rires étouffés.

Peut-être demain une fille probable avec les grands livres de beautés mentales, les yeux petits dans leur fourreau et le mot qui vient couper l'haleine. Allumette indocile, elle noiera tout dans le carbone : les joues rouges, les grands témoins.

Anne Archet_____


Amicizia
Guidu___


(presque 60 ans plus tard...)
Comment Simone de Beauvoir exprimerait-elle son amour pour Algren aujourd'hui ?
Autre chose : lui écrivait-elle tout ceci en français - quand on sait qu'Algren avait les pires difficultés avec la langue de Molière ) ? Si oui, alors, elle écrivait pour elle surtout, et il n'est pas étonnant qu'un américain de ce temps-là lui ait répondu laconiquement.
De plus, j'ai toujours pensé que dans leur relation, Simone de Beauvoir donnait plus qu'elle ne recevait (émotionnellement parlant).
J'aimerais recevoir ce livre : comment faire, j'habite aux USA ?




La correspondance de Simone de Beauvoir avec Nelson Algren a bien été écrite en anglais. La traduction en a été faite par Sylvie Le Bon de Beauvoir. Si nous ne disposons pas de la correspondance de Nelson Algren avec Simone de Beauvoir, c'est que les ayants-droit de N.A. en ont interdit la publication. Sans explication aucune. Pour acheter l'ouvrage ci-dessus, je pense qu'il est possible de le faire sur Amazon. Dans la mesure où je parviens moi-même à acheter des ouvrages américains par la même voie.


C'est un livre que j'ai lu il y a dix ans, au moins. J'avais interprété des extraits de lettre de Simone à Algren. Oui, c'est une histoire étrange, vue par la seule correspondance de Simone, car on ne voit qu'une des faces du miroir amoureux. C'est un amour un peu malheureux, passée l'exaltation des premiers mois, le reste n'est que survivance, mais les lettres sont belles.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.