https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Sylvie Fabre G. | Dans l’attente d’un prolongement qui se meurt - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Caravane poétique du Scriptorium | Accueil | 9 mars 1883 | Naissance d’Umberto Saba »

Commentaires


Quelle grande et belle rencontre de deux poètes qui se devinent au creusement de ce désir qui ne survit que par sa perte. Le violoncelle de Sonia Wieder-Atherton frémit. La possession amoureuse sera toujours lacunaire... Désir et mots se lient, se fascinent, se pénétrent mêlant dans une danse ensorcelante passé, présent irréel et futur aboli par l'inachevé...



On ne s'habitue pas à un corps, pas plus qu'à l'amour
Les mots sont là pour l'habiller ou le déshabiller
A quelques allitérations près.




A quelques allitérations près. Sans doute Sylvaine. Mais n'est-ce pas déjà beaucoup ? Ou même déjà trop?

"On cherche un corps radieux, on le pressent par l'épreuve, au contour du nôtre s'oppose son illimité. Quand l'autre vient en soi, il se lève pour nous montrer comment s'affranchir."
Sylvie Fabre G, Corps subtil, page 24.



"Une fois a eu lieu, une fois dure toujours". Tout est dit ! Ce n'est qu'un recommencement, mais quel recommencement (!) qui verticalise le plus jamais pareil. Il y a un avant et un après. C'est une brûlure, ni plus ni moins, où le corps de mémoire survit tant bien que pire, tandis que le corps de chair démantèle muettement (sagement ?) toutes les sensations et le surplus temporaire des sentiments ("le sentiment ment" suggère Bernard Noël). L'image mentale ressemble à cette pub d'aéroport où l'on voit une meute fluide de petits carrés s'engouffrer dans les venelles de l'oubli (qui est toujours devant nous !). Je vais acheter ce livre. Bien naturellement. Verso est sorti chère Angèle. Je vais te l'envoyer.


Merci Mth. Sylvie sera heureuse que tu lises Corps subtil. Sylvie a beaucoup correspondu, au cours des quatre années de gestation du recueil, avec ses amis poètes. Parmi eux, Bernard Noël...
J'attends Verso avec impatience.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150






Écrivez-moi









Retour








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Angèle Paoli
Angèle Paoli




Retour à l'accueil