« André Velter | Sur un thème de Walt Whitman | Accueil | 19 janvier 1809 | Naissance d’Edgar A. Poe »

18 janvier 2009

Commentaires


Je suis émue par la longue tresse de toutes ces voix de poètes qui lient les mots de l'amour. Depuis si longtemps, lettres et poèmes tentent de mille et une façons de dire l'indicible d'aimer. Tous les mots du monde, dans toutes les langues, n'épuiseront jamais l'éblouissement, la douceur et la douleur d'aimer. Nul autre chemin de notre vie ne mettra nos corps et nos coeurs dans cette dépendance d'un battement de cil, d'une larme ou d'un sourire.
Anouk Guiné fait de cette "aube de papier" un délice de désir et de miel... Suavité et pudeur...



Ces poèmes sont splendides et me touchent tout particulièrement.
Mais je ne réussis pas à mettre la main sur le recueil... Pouvez-vous m'aider ?
merci de toute cette richesse


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.