https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Ovide, Tristes Pontiques - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« 8 décembre 1830 | Mort de Benjamin Constant | Accueil | Ovide, Tristes Pontiques, traduit du latin par Marie Darrieussecq »

10 décembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Ah, la voilà, cette traduction tant attendue...
Beau poème, en tout cas, sur la nécessité d'écrire, même et surtout dans l'adversité.
Car cette mer n'est qu'un symbole de tous les malheurs qui frappent l'homme. Rejeté par les siens, menacé par les barbares, en proie aux éléments naturels, le poète continue à écrire. Magnifique.



Des encres noires naissent les plus belles lumières.

Merci pour cette découverte...


C'est bien que Marie Darrieussecq se soit approchée de ce texte avec toute son âme. La langue d'Ovide ainsi traduite surgit neuve et troublante pour nous dire les choses d'aujourd'hui. Cette peur qui revient comme un souffle murmuré et qui irrigue ce chant somptueux et mélancolique. Renaître comme un phenix de tous les exils de la vie, de tous les abandons... L'écriture salvatrice comme une sève de drageon...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.