« Amina Saïd | alors au pied d’un arbre | Accueil | Claude Ber | Sinon la transparence »

12 novembre 2008

Commentaires


Avril brisé
Mai défloré
Et Juin entre Tes mains!



l'automne, et plus encore après le coucher du soleil
la terre jusqu'à l'horizon et la crête de la nuit qui s’enflamme

l'automne comme un regret de printemps
regret d'amour, et mur couleur de feuilles mortes

rien que cela, l'automne comme un regret de printemps
jusqu'à la limite entre les dernières terres bleues et le ciel


parfait!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.