« José Ángel Valente/LE cap entre dans les eaux | Accueil | 20 septembre 1990/Max Rouquette, Brefs moments de bonheur »

19 septembre 2008

Commentaires


Après mon cher De Chirico... Suzy Solidor dont j'écoute avec grand plaisir les 78 tours que m'avait confiés il y a bien longtemps la parolière des Filles de Saint-Malo, VALANDRE, qui me prenait par le bras et me disait : "Venez Jean-François, on sera comme les mariés du village ...". A l'époque je ne me doutais pas que je garderais, au cours de mes nombreux déménagements, ces anciennes cires et que je serais amené à les écouter avec un tel plaisir ! Décidément vous évoquez des personnages qui me sont chers... je fais référence à Solidor dans le blog de mon site consacré, notamment, à Giorgio De Chirico et... Suzy Solidor (voir thèmes).
Bien amicalement : votre blog est très intéressant !


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.