« faire part | Henri Meschonnic | Accueil | 2 mai 1959 | Naissance de Zoé Valdés »

02 mai 2008

Commentaires

Un autre poème que j'aime beaucoup, du même recueil :

Dire : faire

Entre ce que je vois et dis,
entre ce que je dis et tais,
entre ce que te tais et rêve
entre ce que je rêve et oublie,
la poésie.
Elle glisse
entre le oui et le non :
elle dit
ce que je tais,
elle tait
ce que je dis,
elle rêve
ce que j'oublie.
Elle n'est pas un dire :
elle est un faire.
La poésie
se dit et s'entend :
elle est réelle.
Et à peine je dis
« elle est réelle »
elle se dissipe.
Est-elle ainsi plus réelle ?

Octavio Paz, L'arbre parle, traduit de l'espagnol par Frédéric Magne et Jean-Claude Masson, Gallimard, 1987, p. 13.

Amicizia

Nadine

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.