https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 2 avril 1913 | Inauguration du Théâtre des Champs-Élysées - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
___ Index des auteurs cités





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Hélène Sanguinetti | À celui qui | Accueil | 3 avril 1959 | Tommaso Landolfi, Rien va »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Une évocation de Auguste Perret par Gérard Monnier, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne qui fut un de mes (bons) professeurs !

"Peu d’architectes ont, aussi bien qu’Auguste Perret, illustré à la fois la modernité technique, ici le béton armé, et la référence à la continuité de l’art de bâtir, telle que celui-ci est affirmé dans l’architecture française depuis l’âge gothique par des praticiens situés à l’écart du modèle académique. Auguste est à la tête, avec ses frères Gustave et Claude, de l’entreprise de construction Perret frères, qui prend la suite de celle créée par leur père, un communard exilé en Belgique, après son retour à Paris en 1880. Cet ancrage professionnel dans le monde de la construction est fondamental pour comprendre la trajectoire d’Auguste Perret, qui, malgré des études incomplètes à l’École des Beaux-arts, et malgré l’absence du cursus honorum qui conditionne l’accès à la commande publique, achèvera sa carrière dans une double posture originale, celle d’un entrepreneur, et celle d’un architecte officiel majeur, membre de l’Institut.
Confrontés très tôt à des programmes nobles, qui impliquent un rapport étroit entre la conception architecturale et l’étude du projet constructif en béton armé (que réalisera l’entreprise), Auguste et Gustave Perret, par leur maîtrise du nouveau procédé, construisent des édifices marquants : un élégant immeuble d’habitation à ossature (rue Franklin, 1902-1903), un grand garage (rue de Ponthieu, 1906-1907) ; leur coup d’éclat est la réalisation du théâtre des Champs-Élysées (1911-1913), où ils parviennent à supplanter l’architecte du projet initial dans un édifice luxueux et en vue, accordé aux manifestations du théâtre de l’avant-garde. Parallèlement à d’importants édifices industriels, les frères Perret produisent un édifice-clef, l’église de Raincy (1922-1923), où des coques minces de béton, raidies par des tirants et des tympans, portent sur de fines aiguilles de béton, qui ôtent tout rôle porteur à la paroi de claustra et de verre. Identifié à une « Sainte-Chapelle du béton armé », l’édifice est très bien accueilli par le clergé, sensible à l’économie du « tout béton », et qui écarte plusieurs entreprises sous-traitantes.
Après 1925, des commandes publiques consacrent le rôle de chef de file d’Auguste Perret, courtisé par des ministres éclairés (Anatole de Monzie) : les services d’études du ministère de la Marine (boulevard Victor), le Mobilier national, le musée des Travaux publics (aujourd’hui le Conseil économique et social). L’expression apparente de la structure, la trame large, le dessin raffiné des supports, le béton bouchardé : ces mises au point définissent les ressources d’un « classicisme structural » (J. Abram), et font la démonstration de sa capacité à répondre à des programmes monumentaux.
À partir de 1939, l’intérêt de Raoul Dautry pour l’œuvre d’Auguste Perret le conduit à confier à celui-ci des chantiers d’importance nationale : usine d’aluminium pour la S.C.A.L. à Issoire (1939-1942), reconstruction du Havre (à partir de 1945), et installation du C.E.A. à Saclay (à partir de 1948). Installé aux places d’honneur dans toutes les instances académiques et professionnelles, Auguste Perret achève sa carrière dans le statut d’un architecte officiel, entouré d’élèves et de disciples, porteur d’un projet d’une monumentalité destinée à une rapide obsolescence, sans toutefois que s’atténue la cohérence d’une architecture saturée par la rigueur des études techniques du projet."

Amicizia
Guidu___


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Angèle aquatinte by Guidu

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150
Angèle Paoli






Écrivez-moi









Retour











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Retour à l'accueil