https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 27 mars 1995 | Pierre Bergounioux, Carnet de notes 1991-2000 - Terres de Femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités jusqu'en 2021
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle


J'écris



  • Lupinu (mon chat) et moi
MONT VENTOUX
Mont Ventoux
MARCHER DANS L'ÉPHÉMÈRE
Marcher dans l'éphémère
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
SOLITUDE DES SEUILS
UNE FENETRE SUR LA MER
UNE FENÊTRE SUR LA MER
Pas d'ici pas d'ailleurs
PAS D'ICI, PAS D’AILLEURS

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse
De l'autre coté
De l 'autre coté. 2013





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
- MAZZERI - diptyque chamanique corse, I et II
Martinecros(1)(1)
Dans le jardin des simples, Angèle Paoli, peintures: de Martine Cros, détails d'une huile sur toile 100x80 cm
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
-LES PLANCHES COURBES- Yves Bonnefoy, lecture par Angèle Paoli
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
Angèle
Angèle Paoli : Le Printemps des poètes
ANGÈLE PAOLI
Angèle Paoli traductrice de Luigia Sorrentino
PORTRAIT
Les chemins de traverse d’Angèle Paoli

« J’attends | Accueil | 27 mars 1899 | Naissance de Francis Ponge »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pascale Arguedas

C'est nullissime, artistiquement et humainement... incroyable que Verdier, si exigeant, ait pu éditer ça si c’est tout de la même eau; je n'en reviens pas.

Angèle Paoli


Étrangement, Pascale, vos réflexions me font sourire. Elles me mettent presque en joie ! Étrangement, parce que j’ai longtemps pensé la même chose que vous. Oui, toutes les pages du Carnet de notes (et non pas Carnets comme on pourrait s’y attendre) sont à peu près de la même eau, même si, d’une année à l’autre, il y a des variantes. Ainsi, l’année 95 est davantage centrée sur les conférences données à Lyon, les doléances quotidiennes au sujet des résultats scolaires de Bilou, les démêlés de Cathy (sa femme) avec le laboratoire de recherche où elle travaille. Les années antérieures portent davantage sur la passion de Bergounioux pour le travail du métal, aux Bordes (Corrèze) où il passe ses vacances de juillet. Mais le leitmotiv des fatigues et ennui occasionnés par le métier de professeur (ancien de Normale-Sup, Bergounioux est professeur de collège à Gif-sur-Yvette) est omniprésent.
Je suis plongée dans ce Carnet de notes depuis le mois d’octobre et je n’en suis qu’à la 553e page ! Pas tout à fait la moitié de ce volume. J’ai pesté pendant les 100 premières pages, jour après jour. Le Carnet me tombait littéralement des mains. Pour m’encourager à poursuivre la lecture de ce « carnet », je me suis même essayé à imiter Bergounioux. Mais il faut, à s’astreindre ainsi à une écriture du quotidien, une ascèse à laquelle seul un auteur à la rigueur janséniste peut se soumettre. Cet exercice, que j’ai très vite interrompu, m’a pourtant permis de comprendre que l’intérêt (ou la valeur) de ce carnet était probablement ailleurs. Mais où ? Pas dans le style, pas dans l’écriture, donc, qui se veut directe, sans recherche apparente, au ras du vécu. Je me suis entêtée en essayant de me convaincre que, puisque les éditions Verdier honoraient tant Pierre Bergounioux, c’est que cela valait sans doute la peine de vraiment le lire. Alors ?
Je continue de chercher, deux fois par jour, le matin avant de me lancer dans les exploits de ma propre journée et le soir avant d’éteindre ma lampe. Et je ris ! Souvent ! De voir cet homme, passablement déprimé et en fin de compte très attachant, se démener comme un diable, entre ses diverses tribulations – qui sont aussi les nôtres – , ses déceptions, ses amertumes, ses fatigues, sa lutte pour trouver encore le temps de lire (dommage qu’il ne dise rien sur les ouvrages qu’il dévore) et celui d’écrire. Il peine, il souffre, ahane, fulmine contre les autres mais aussi contre lui-même. Râle sur ses insuffisances, sa médiocrité, ses exacerbations, ses difficultés à accomplir sa tâche. Car, parallèlement au Carnet de notes, Bergounioux conduit bien d’autres ouvrages et mène de front d’autres formes d’écriture. Il n’y a qu’à consulter sa bibliographie pour constater que son parcours littéraire est d’une richesse incroyable. Depuis la publication chez Gallimard de Catherine en 1984 à 2007 où il a publié Les Forges de Syam, la production de Pierre Bergounioux est quasi ininterrompue. Le Carnet de notes fait aussi état de ses avancées douloureuses et complexes dans l’écriture. Et au dire de certains (Le Figaro littéraire), Pierre Bergounioux figure en bonne place pour entrer dans la Bibliothèque de la Pléiade. Tout comme Pierre Michon (son ami de toujours), dont c'est aujourd'hui l'anniversaire.

Pascale Arguedas


Angèle, j'habite Gif-sur-Yvette... Quelle tristesse, quelle misère qu'un écrivain capable du meilleur (Simples, magistraux et autres antidotes; Un peu de bleu dans le paysage; B17-G) est aussi capable du pire (Carnet de notes). Quel malheur de savoir nos collégiens entre les mains de tels individus ! Quant à l'écriture, au ras des pâquerettes, alors qu'elle sait être géniale, qu'en penser ? Je suis perplexe. Est-ce une politique d'auteur de la part de Verdier qui n'a su refuser ? Grand dommage, très grand dommage... (et dans le deuxième tome, rien ne change).

Christie

Bonjour Angèle.. cet homme Pierre m'intrigue depuis longtemps, et là à voir la photo donnée par son éditeur, son regard intelligent... quel livre me conseilleriez-vous pour entrer dans son oeuvre ?

je vous embrasse ainsi qu'Ivucciu

Guidu

Des portraits qui en disent long sur Pierre Bergounioux, par Olivier Roller, ce photographe dont Clara Dupont-Monod dit :
" De toutes façons, avec un appareil photo dans les mains, il a toujours l'air encombré. Il n'est pas du tout comme ceux qui disent "je suis né avec", "c'est naturel", "j'ai ce truc dans le sang"... Lui, il n'a rien du tout dans le sang, il n'est pas né avec ça, au contraire: il a rencontré la photographie presque par hasard, il a tâtonné, il a pris son temps, - un grand amour, ça s'apprivoise. Rien n'est naturel : chaque photographie est un effort, une énergie colossale, un travail qui le laisse pantois. "

Amicizia
Guidu___

Angele Paoli


Chère Christie, J'en suis presque au même stade que vous (hors ce Carnet de notes qui met Pascale A. hors d'elle). Intriguée, je le suis, c'est le moins que je puisse dire. Je pense que je vais commencer par lire Les Forges de Syam, aux Editions Verdier, et sans doute aussi La Toussaint et Miette que Pierre Bergounioux évoque dans ce Carnet de notes. Vous me direz ?

Angele Paoli

=> Guidu
Ohlala! C'est terrible! C'est affreux! C'est hideux! Je ne vais plus pouvoir lire Bergounioux!
NON ON ON ON ON!!!!

Christie


moi elles me plaisent ces photos (mais c'est vrai qu'on a besoin de désirer pour lire...)

oui je vais essayer Miette, j'aime bien ce nom ; La Toussaint aussi d'ailleurs, je suis née à ce moment-là, berk

brigetoun


je dois être un cas - je ne suis pas toujours d'accord avec l'homme, mais c'est souvent le cas quand nous nous avouons ce que nous pensons, faibles que nous sommes, le tout est de ne pas se complaire. Et je goûte le style, une adéquation assez parfaite - et puis il y a les notations sur le ciel, la nature. Et ses batailles avec le fer.
Sans doute mon incapacité à juger.
Moi je suis bien dans ce carnet.
Et les forges, justement, plus que le sujet, valent par la description du lieu et la façon dont il la combine avec l'histoire, etc...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, responsable de la rédaction de la revue Terres de femmes fondée en 2004 , était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève en juillet 2014 et également poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.
Voix sous les voix(1)
À PARAÎTRE en MAI 2024

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli de 2004 à 2021

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

AUTEURES
250 portraits d'auteures par Guidu et Angèle
Poésie d'un jour
Parcourir de nombreuses POÉSIE D'UN JOUR
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer -

Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG
France inter logo _Fotor
Angèle Paoli sur France Inter
1086675703_f
TDF SECRETS DE FABRICATION

ISSN 2550-9977

69311174_e8860f440e
IDENTIFICATION de l’ISSN
1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?
JEU DE PLIS jpeg
Jeux de plis ?
MINOTAURE
« Quand le Minotaure rit » par Sabine Huynh
Taureau picasso
Autour de «La Minautore » au centre culturel - Una Volta -
IMGP1718
La poésie d’Angèle Paoli : "Une esthétique de la trame" suivant Muriel Stuckel
NONZA C
- Terres de Femmes - suivant la Pierre et le Sel 
CANARI IN VERANU(1)
- Terres de Femmes - suivant Recours au Poème
BIBLIOTHEQUE
-Terres de Femmes- suivant Attilio Iannello et Silvia Pio
Collage(1)(1)
- Insurrection poétique?- Interview PDF Angèle Paoli Revue Secousse
ACCOUDÉE
-Terres de Femmes- sur Facebook

mai 2024

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
OURS TDF
OURS de TdF
Téléchargement
LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc





Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 FEMMES POÈTES