« Emily Dickinson, Quatrains | Accueil | 25 février 1841 | Naissance de Pierre-Auguste Renoir »

24 février 2008

Commentaires


Merci pour ce merveilleux repère de littérature, c'est exquis.


Pour le retour du soleil honorer,
le Zéphir, l'air serein lui appareille :
Et du sommeil l'eau et la terre effeuille,
Qui les gardait l'une de murmurer

En doux coulant, l'autre de se parer
De maintes fleurs de couleurs non pareilles.
(Dé)jà les oiseaux en les arbres font merveille,
et aux passants font l'ennui modérer.

Les nymphes déjà en mille lieux s'ébattent
Au clair de lune et dansant, l'herbe abattent :
Veux-tu, Zéphir, de ton heur me donner,

Et que par toi toute me renouvelle ?
Fait mon soleil devers moi se retourner
Et tu verras s'il ne me rend plus belle

Louise Labé, in Sonnets, quelques années plus tard...

Cette vision bucolique m'a rappelé la belle Cordière, par contraste, car elle peuplait la nature de nymphes et de divinités bien loin de l'harmonie paisible de l'orient où l'homme est en retrait et laisse la place au paysage.
LZ

Ps : je n'oublie pas pour Emily Dickinson.


Quelques années plus tard, Leïla ?? Huit siècles plus tard, si je m'en tiens à la date de naissance et de mort http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2006/05/louise_lab_une_.html>hypothétique de La Belle Cordière (1525 - 1566). Liu Shenxu étant né lui autour de 704 et mort avant 753. Trois siècles avant La Chanson de Roland. En fait, il n'y a aucun équivalent littéraire en "France" (si l'on peut dire) pour la même époque. Et c'est normal. Ce sont les Chinois qui ont inventé l'imprimerie (vers 730) [et non pas Gutenberg]. Le premier ouvrage imprimé que nous connaissons est le Sûtra du Diamant, imprimé par Wang Kie le 11 mai 868 et retrouvé à Dunhuang par Aurel Stein en 1907. Il est d'ailleurs exposé à la British Library, à Londres, à proximité de la Bible de Gutenberg.
Le premier document écrit (et non pas imprimé) conservé dans notre langue (langue romane) remonte, quant à lui, à 842 (Serments de Strasbourg).

Amicizia,
Angèle

hihi :
je sais bien !
c'était pour rire, les "quelques années".
A cette époque là, Charlemagne venait d'inventer la caroline! et avec quelle difficultés !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.