« 3 février 1921 | Joseph Conrad. En partance pour Ajaccio | Accueil | 5 février 1972 | Mort de Marianne Moore »

04 février 2008

Commentaires


Ces deux personnages si dignes, chacun à leur façon. Un film magnifique qu'on n'oublie pas, à revoir, encore et encore.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.