https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup James Sacré | Parfois - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« Valérie Rouzeau | Oie rêve à l’azur | Accueil | Eva Almassy, Autobiographie d'un fantôme »

12 décembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Tu sais comme j'aime le faire : juxtaposer les écritures, comme le font les musiciens qui aiment se rencontrer avec leurs propres partitions de musique et ce qu'ils ont en mémoire, toujours pour le plaisir de partager. Ici Jacques Imbert, dans son magnifique journal, édité chez Jacques Brémond : Les Jours et les Autres, 1995, p. 115.

___ Bon Voyage et Bonnes Fêtes à tous deux ! __


19 septembre 1994

     Tout se brouille déjà. L'égal sommeil des révérends, un mouton perdu, les moines inaudibles, le guet-apens des routes.
     Le lac n'est plus lagune, les berges s'alourdissent, derrière tes yeux l'ombre commande.

     Alors il faut aller, armée de plus d'amour, tailler le vide des rencontres, recueillir la larme bouffonne au profond de la nuit. Balayer les dalles aux secrets déhanchés,saluer les mariés hilares.
     Retrouver l'oiseau rouge immobile à tes côtés, et qui se faisait une fête de la gravité de ton regard.

_____________

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.