https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Hommage à Maurice Béjart - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« Angèle Paoli, Corps y es-tu ? | Accueil | Pierre Oster | La Grande Année, Dix-septième poème »

23 novembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Parmi les nombreux hommages rendus à Maurice Béjart depuis hier, celui-ci, dont je ne me rappelle plus l'auteur et qui m'a frappée : "d'où il est maintenant, il doit faire danser les étoiles."


Merci, Christiane pour ce très émouvant hommage que tu rends ici pour nous tous à Maurice Béjart. Je suis vraiment très touchée des souvenirs que tu évoques pour nous, de cet enfant de La Plaine d'abord, puis de l'homme de talent généreux qui a envoûté notre génération.
Je t'embrasse, de l'autre côté de la mer, de ces rives qui sont aussi les tiennes.

@ Pascale: c'est de Patrick Dupont, grand danseur étoile, élève de Béjart.


Ma soeur Christiane a su exprimer avec beaucoup de sensibilité son admiration pour Maurice Béjart. Il est vrai que c'était un maître de ballet exceptionnel qui a offert a ses danseurs des créations magnifiques et apporter à la danse une grande modernité. Pendant des années, nous avons "suivi" la troupe dès qu'elle se produisait: Paris, Marseille, Avignon. J'ai tellement applaudi un soir que j'en ai perdu une bague et qu'il a fallu que je la récupère sous les fauteuils avec Christiane après le spectacle. C'était pour le Nijinsky Clown de Dieu au Palais des Congrès à Paris. Ah ! le Roméo et Juliette avec Laura Proença et Paolo Bortolozzi au Palais des Papes en Avignon... Inoubliable! Que de souvenirs. Et puis, à la fin, nous attendions tous que le Maitre vienne saluer son public. C'était une émotion très forte. Maurice Béjart, heureux, entouré de ses danseurs, avec son écharpe rouge...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.