Terres de femmes Poésie Critique Canari Corse Cap Corse Haute-Corse ISSN 2550-9977

la revue de poésie & de critique

d’Angèle Paoli



 17e année  ― n° 199 - juin 2021  |            TdF       
Dédicace du recueil Noir écrin de Angèle Paoli - Terres de femmes

« 5 août 1923 | André Gide, Sulleone à Vizzavona | Accueil | 13 août 1837 | Victor Hugo, En bateau à vapeur sur les bords de Somme »

12 août 2007

Commentaires


"Sott'a u tigliolu", encore un qui a de la chance d'avoir croisé ton chemin... De tout coeur avec vous tou(te)s ... Y aura-t-il encore des figues à Noël dans le hameau envahi ? Noir Ecrin est un très beau titre...

dommage que tu sois si loin d'ici...
tendresses

Je rentre à l'instant d'un séjour en Allemagne... Oui, dommage que ce soit si loin, mais n'oublie pas de me réserver un exemplaire...

Bises.

Je lis avec plaisir ce Noir écrin cap-corsaire acquis à Barrettali et j'en apprécie la poésie lyrique et identitaire, mais également l'objet livre que les éditions A Fior di Carta ont réussi. Quand la question de la diffusion sera réglée avec autant de réussite et d'efficacité, les maisons d'édition régionale concurrentes devront avoir du souci à se faire !
Très cordialement. A bientôt

JF

Oui, effectivement cette diffusion originale est à saluer, chère Angèle, tout autant que tes poèmes.

Car, au delà de l'oeuvre elle même (aussi talentueuse soit elle), voici l'écrin qui s'entrouvre en réceptacle lumineux : réversibilité de l'originaire qui a ainsi fait de l'accueil un partage poétique ; toujours infiniment singulier en se conjuguant à l'universel...
Et le geste même de transmission de cet écrit, cet acte de résider en poète ré-enchante le territoire qui a inspiré l'oeuvre initiale...

Félicitations pour la publication ... que le succès soit au rendez-vous


Je découvre ton message et cette belle invitation. Pour une fois (et tu sais combien cela peut être rare !) je peste d'être à Paris.

Mais Noir écrin sera bientôt entre mes mains !

Douceurs amicales et tendres

Lisa

Félicitations à vous chère Angèle! Et continuez à travers ce blog ou ailleurs, à chanter votre pays!


Amitiés


Alfred.

Un bien jolie nouvelle, un aboutissement, une découverte que je vais m'empresser de lire avec plaisir. Merci Angèle pour tous ces mots!

che il tiglio -albero femminile e prodigioso, da cui anticamente si faceva carta -ti porti tanta fortuna, stregamia!
Vado subito a ordinare lo scrigno :-)e ti abbraccio...
(gran peccato non poter esserci!)

Mes chers ami(e)s, je suis très en retard pour vous répondre, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur! Je vous aurais aimé tous, toutes , auprès de moi, mais le tilleul, anticamente "albero femminile", nous réunit et nous protège. Merci d'être présent(e)s et à l'écoute sur mes terres, calcinées par la canicule et les incendies de ces jours derniers.
Noir écrin trace son sillon et va son chemin. Assise au bord de ses rives, je regarde et j'écoute, mi-amusée, mi-surprise de l'intérêt qu'il suscite. Est-ce vraiment de moi qu'il s'agit?


Ci-après un extrait d’un courrier de Sylvie Fabre G.,

Chère Angèle,

« Dans les envols de mots
et de figures

elle
était entrée sans effraction dans une nuit
vibrante de vérité… » [Le lion des Abruzzes]
[…]. Quel bel ensemble, et l’objet-livre lui-même est parfait, ocre et noir, un écrin pour vos mots. Merci de l’exergue, merci pour tout. […] C’est étrange, j’y ai retrouvé des échos de poèmes de François Cheng (pp. 17-19), un sens semblable du rythme, des images et de la place du mot. Angèle, félicitations, je vous embrasse, Sylvie.

Ciao,
scusa per il ritardo ma sono spesso a Cadenet senza internet. Ti ringrazio di avere pensato a me.
Ho letto con molto piacere le tue poesie.
Brava poetessa, continua!
Baci.

Ciao Anna-Maria, sono veramente felice che ti sia piaciuta la mia raccolta di poesie. Sto preparando un altro lavoro che mi richiede molto tempo. Vedremo.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.