« 28 juin 1867 | Naissance de Luigi Pirandello | Accueil | Terres de femmes―Sommaire du mois de juin 2007 »

29 juin 2007

Commentaires

Conoscevo un pò della storia di P. Paoli e mi era già venuto il sospetto che fosse un tuo antenato... mi sbagliavo forse ?
un caro saluto

Sur la relation amicalo-amoureuse entre Pascal Paoli et Maria Cosway, voir Francis Pomponi: Pascal Paoli à Maria Cosway, Lettres et documents, 1782-1803 et un auto-portrait de Maria Cosway “… née Hadfield, une italo-anglaise, artiste fantasque, originaire de Florence où ses parents tenaient un hôtel fréquenté par la meilleure société anglaise en villégiature dans la Toscane des Habsbourg-Lorraine… devenue l’épouse du célèbre et clownesque peintre Cosway en vogue dans la high society londonienne“
«L’Italie est notre patrie», lui écrivit Paoli.

Amicizia
Guidu ___

Caro Giacomo, forse non sbagli. Sembra che Pasquale de' Paoli sia un mio antenato. E questo doppiamente: una sua sorella si è sposata con un Baldassari (mia madre è una Baldassari e scende da questo matrimonio) e mio padre è un Paoli, uscito dalla numerosa famiglia di Hyacinthe Paoli, padre di Pasquale. Stiamo continuando le ricerche.

Cavaliere, merci pour les liens concernant la très belle Maria Cosway. Mais j'aimerais bien me procurer cette correspondance et lire aussi les lettres qu'elle adressait, elle, à Paoli. A la lecture de cet article, il semble que ces lettres aient disparu. Mais peut-être ai-je mal compris ? Je vais me renseigner.


La Corse dans les médias et au cinéma

Dans le cadre du Bicentenaire de la mort de Pasquale Paoli, sous le haut patronage du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Collectivité Territoriale de Corse, la Maison de la Corse organise le samedi 6 octobre 2007 à partir de 14h00, une rencontre au Palais du Luxembourg intitulée : « La Corse dans les médias et au cinéma ».



Film en avant-première

Le thème de Et Maintenant monsieur Paoli ? (52 minutes) développé par Dumè Maestratti et Magà Ettori est incontestablement le droit à la différence. Si ces mots ne sont jamais prononcés, le traitement même du film est éloquent : « Pasquale Paoli est fou, irrémédiablement fou ! Il vit depuis trente ans dans un hôpital psychiatrique et s'est construit un monde très personnel composé d'éléments réels et imaginaires. La passion de Pasquale est le XVIIIe siècle et particulièrement la période de la Révolution Corse (1729-1769), incarnée par son illustre ancêtre Pasquale Paoli (père de la constitution corse) ». Un film noir et drôle servit par des comédiens survoltés, un pari audacieux pour la première œuvre de l’histoire du cinéma traitant de Pasquale Paoli. Film qui donnera naissance à un spectacle musical en décembre 2007 : La Révolution Corse (http://revolutioncorse.free.fr/).



Paoli ce communicant

Lundi 5 février 2007, jour du bicentenaire de la mort de Pasquale Paoli tous les grands spécialistes (Jean Defranceschi, Charles Napoléon, Paul François Paoli, …) se sont accordés sur un fait essentiel : Paoli était un brillant communicant ! Michel Vergé-Franceschi (historien, professeur, écrivain) se fera rapporteur de cette première manifestation en présentant ‘’Paoli, ce communicant’’



Les débats :

La Corse (en terme d’image) est beaucoup moins en vogue qu’il y a deux siècles. Pourtant les communicants ne manquent pas et les supports se sont surmultipliés. La relation entre la Corse et les médias pourrait se résumer à un je t’aime, moi non plus, alors que certains doutent de l’existence même d’un cinéma Corse. René Siacci (France Télévisions), en brillant maître de cérémonie, mènera les débats comme il l’a fait en février 2007.

Les intervenants prévus sont : Jean-François Achilli (France Inter), Jean-Louis Andreani (Le Monde), Evelyne Adam (France Bleue), Ange Casta (SCAM), Jean-Claude Casanova (Commentaire), Jean-Marie Colombani (Le Monde), Gilles Colpart (critique de cinéma), Dominique Colonna (MD Productions), Jean-Patrick Costantini (Tanit productions), Christophe Forcari (Libération), Franck Priot (Film France), Alain Magnan (Movida Conseil), Jean-Pierre Mattei (Cinémathèque de Corse), Nathalie Mesuret (Sunday Morning Productions), Jean-Baptiste Predali (France 2), Pierre Salvadori (réalisateur), Charlie Sansonetti (Mare Nostrum Production), Edmond Simeoni (Corsica Diaspora et amis de la Corse).

La Maison de la Corse propose à la suite de ces rencontres, en partenariat avec les Editions du Félin, une signature du livre de Michel Vergé Franceschi : Histoire de la Corse. L’entrée à ces deux manifestations se fera uniquement sur invitation.


Demande et informations : [email protected] (en précisant Sénat dans l’objet).

Sites : www.maisondelacorse.org/ - http://revolutioncorse.free.fr/



PROGRAMME :

14h00 : ‘’ouverture’’ Sylvain Ettori (président de la Maison de la Corse, auteur de La Révolution Corse).

14h10 : ‘’Paoli, un communicant’’ Michel Vergé-Franceschi (historien, professeur, écrivain)

14h30 : Et maintenant monsieur Paoli ? - fiction de 52 minutes (réal : Dumè Maestrati & Magà )

15h40 : ‘’la Corse dans les médias et au cinéma’’ débat animé par René Siacci (France Télévisions).

18h30 : signature du livre Histoire de la Corse (prix de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres).


Un grand merci pour l'article, superbe page sur Paoli. Serez-vous présente au Sénat ?

Cu tanta stima.

Sylvain Ettori
Président de la Maison de la Corse


Une version bis de cet article vient de paraître dans le dernier numéro (10 octobre 2007 – 3 février 2008) du magazine Arts programme, pp. 32-33-34.

Fervent défenseur de Pasquale Paoli depuis bien longtemps, on ne peut qu'approuver votre entreprise historique.... Pour le reste, il se dit un peu tout et n'importe quoi sur ce géant que Napoleon plagiait dans ses stratégies guerrières...Bref !! Une question qui dévoile un peu la sensibilité de l'auteur de ce site: Quelle est cette si jolie musique d'accompagnement à la lecture...?
Merci en tous les cas !!!

quel imbécile, je n'avais pas tout visité....!!!! Mille excuses !!! Ange soldani

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.