https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Ariane Dreyfus, L’Inhabitablepar Angèle Paoli - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Déborah Heissler, Près d'eux, la nuit sous la neige par Angèle Paoli | Accueil | 14 juin 1986/Marc-Édouard Nabe, Jours jazzy à Calvi »

Commentaires


Ou la valeur de la critique.
Même si ici on serait tenté de ne parler que de lecture tant ce papier est en soi "un texte".
Comment résister à l'envie de mettre son nez, ses yeux plutôt, dans la poésie d'Ariane Dreyfus ?
Référence relevée, ma chère Angèle, merci.

Complimenti Angela. Un invito alla lettura da raccogliere... al più presto... vado alla ricerca, intanto, degli altri due poemi in rete.

a.
***

... et ces caresses du visage - le visage surtout - ajustement de mains qui signent la présence fascinée à l'autre.
Effleurements progressifs des corps, puis étreintes savoureuses. Partage et échanges de mots aussi, la poésie étant au centre.
« Sans doute tu vas t'arrêter d'écrire pour m'ouvrir.
Tu vas cesser de mâcher dans l'obscurité ».

« Je nomme toujours l'ami »/« Nommer c'est entièrement ».

« Un homme gorgé de passé, je le caresse avec amour, une
fleur revient à l'extrémité.

Un poème pour empêcher qu'elle se ferme. »
Le désarroi et la tristesse se mesurent à l'aune de la baguette de pain. Et des miettes caressées « qui écorchent la nappe/Aujourd'hui ». Mais elle s'inscrit aussi dans l'instant polysémique de l'étreinte - « Me passe la main sur le visage » - et de la fusion. Des corps et de l'âme.
« En pleine vie l'attirante tendresse.
L'âme se fend, l'âme c'est mieux. »
Et « Si mourir était cette douceur de tomber pour aller embrasser » ?


« Si mourir était cette douceur de tomber pour aller embrasser » => "Si ch'io vorrei morire" (Monteverdi).

Splendida questa tua lettura Angèle, una voce poetica eroticissima, da assaporare e seguire, ti ringrazio per avermela fatta scoprire!

E che piacere poter ascoltare uno dei miei madrigali preferiti, grazie Yves!

un abbraccio a voi

rita

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150






Écrivez-moi









Retour








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Angèle Paoli
Angèle Paoli




Retour à l'accueil