« Lézards-Murr | Accueil | Ariane Dreyfus | La nuit commence »

07 juin 2007

Commentaires

Pamuk, le téméraire ! Un prix Nobel qui a reconnu le génocide arménien, vous pensez donc !
Pauvre Pamuk, il a bien fait de partir ; il aurait sans doute subi le même sort réservé à Hrant Dink, assassiné par les ultranationalistes turcs. Il a eu le courage de regarder la réalité en face. -- Honneur à Orhan Pamuk !

Ils sont peu nombreux à penser comme lui aujourd'hui en Turquie, et ce même parmi l'intelligentsia... Quant aux oligarques, ils sont en train de sombrer dans le fanatisme qui se répand comme une bouteille d'encre noire sur tout le sud du bassin méditérranéen.

Quand la Turquie sortira-t-elle la tête haute de son passé sanguinaire ? (N'est-elle pas en train d'envahir le Kurdistan iraquien ?) Quand fera-t-elle entendre sa voix de paix dans le concert des peuples ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.