« 8 mai 1907 | Création française de Salomé de Richard Strauss | Accueil | Et j'entends siffler le train/Le Frisson esthétique, Numéro 4 »

10 mai 2007

Commentaires

Cara Anghjula,

Danielle Casanova était une femme debout, - une vraie !
Il n'est pas besoin de beaucoup de discours pour comprendre sa vie.
Bravo cara, continue ! Sur ce chemin-là, je suis de tout coeur avec toi.

Et vive Wikipedia, merveilleux outil moderne avec ses failles, certes, mais à jour avec les noms de ceux qui comptent aujourd'hui.

Hasta la victoria !

Un jour, j'ai eu entre mes mains des livres de Charlotte Delbo... et j'ai recopié sur mon cahier "Lettres du soir" un texte de La Mémoire et les Jours ... Elle est assise à l'ombre du mur blanc (...) Prie Dieu de ne pas t'envoyer tout ce qu'un coeur de femme peut supporter. J'aime à le relire même si l'émotion me submerge chaque fois.

Caroline, merci pour ces précisions. Je n'ai pas lu Charlotte Delbo mais l'ai souvent croisée au cours de mes lectures. Nancy Huston lui consacre quelques pages très intéressantes dansProfesseurs de désespoir.


Très beau site.
Danielle Casanova était une femme courageuse et généreuse ; c'est bien et juste de lui rendre hommage.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.