« 8 février 1959 | Tommaso Landolfi | Accueil | 10 février 1888 | Naissance de Giuseppe Ungaretti »

09 février 2007

Commentaires

Flap ... je me pose à l'appel de la porte à visage d'oiseau ... puis je chante ...

*

Le vol d’Alice


Fol gracieux du vol de sa compagne
Tournoyant dans l'azur frémissant de sa geste
Il glisse aux effluves des courants admonestes
De ce regard chaleur envahie qui le gagne

Emporté par le chant impressionnant manège
Il rêve des yeux bleus lui transperçant le coeur
A l’aune de ses sens pétales de couleurs
Emportées aux tourments en merveilleux arpège

La valse qui s’en suit, aérienne et volage,
Brutale et enivrante, partagé par les dieux
Danse qui étourdit les oiseaux dans les cieux
A fait naître un Taïr d’après un vieil adage

Tels Icare ils se fondent au soleil des aveux
Laissant à cette terre le soin de se complaire
Ils fusionnent et se brûlent à la flamme des chairs
Au sourire d’Alice d’un monde merveilleux

*

busard


Dioscures : au vol d'Alice répond le sourire d'Alix a lume spento ("tout cierge éteint", comme pour les funérailles de l'excommunié Manfred).


Communiqué de Cheyne éditeur

Prix Apollinaire 2007 : Linda Maria Baros

Fondé en 1941, le Prix Guillaume Apollinaire couronne chaque année « en dehors de tout dogmatisme d'école, ou de technique, un recueil caractérisé par son originalité et sa modernité ». Considéré comme étant l’un des plus importants prix de poésie en France, un véritable Goncourt de la poésie, il est décerné par un jury élu à vie à des poètes consacrés, unanimement reconnus.

Le Prix Apollinaire 2007 a été remis à Linda Maria Baros pour La Maison en lames de rasoir, publié par Cheyne éditeur. La cérémonie a eu lieu le 16 octobre à l’Hôtel Claret de Paris, sous les auspices du nouveau mécène du prix, madame Monique Pignet.
Linda Maria Baros, poète francophone d’origine roumaine âgée de 26 ans, est la plus jeune lauréate du Prix Apollinaire.


Linda Maria Baros est née en 1981 à Bucarest. Elle a fait des études de Lettres Modernes à l’Université de Paris-Sorbonne, Paris IV. À présent, elle prépare un doctorat en cotutelle à l’Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, et à l’Université de Bucarest. Elle a publié quatre recueils de poèmes, dont deux en France aux éditions Cheyne – Le Livre de signes et d'ombres (2004, Prix de la Vocation) et La Maison en lames de rasoir (2006, Prix Guillaume Apollinaire), du théâtre et deux études critiques. Linda Maria Baros est également la traductrice d’une vingtaine de livres en roumain et en français. Elle est l’initiatrice et la coorganisatrice du festival Le Printemps des Poètes en Roumanie et en République de Moldavie, la directrice de la revue littéraire VERSUs/m qui paraît à Bucarest et la secrétaire adjointe de l’Association des Traducteurs de Littérature Roumaine (Paris).


bonjour busard, belle poésie
qui me rappelle bien des souvenirs de duos
entre nos plumes poétiques

amitiés.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.