« Fabio Scotto | Je t'embrasse les yeux fermés | Accueil | Guillevic | Rites »

20 février 2007

Commentaires

Quelle formule plus juste que celle de Blanchot à propos de Char : « Le poète de l’essence du poème ».
Merci Angèle, merci Yves pour ce rappel à nos mémoires.


Merci pour ces "instants d'éternité" que vous nous offrez avec ces grandes voix évoquées, partagées (je pense aussi à l'envoi de l'émouvante vidéo sur René Char, que je ne connaissais pas). D'autant plus que, comme le pensaient si justement Char et Blanchot, l'œuvre poétique peut devenir une véritable voie vers l'inspiration. Votre site, par les textes, les références, les liens choisis, y contribuent avec une magnifique générosité poétique.
Martine Morillon-Carreau



L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.