https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Anne-Marie Albiach | Cette douceur - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
Mazzeri
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« 25 décembre 1984 | Mort de l’éditeur José Corti | Accueil | 4, Le Tour de Corse à la voile, 4 »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

clem

il était mon souffle et son souffle m'a tuée un jour de printemps,
il était ma raison d'être, puisqu'il avait mon rêve dans sa mémoire,
il était mon souffle et son souffle m'a tuée un jour de printemps,
je n'étais plus, je n'existais plus il avait pris mon rêve, il avait soufflé mon rêve qui s'engouffrait dans la spirale de son enfer, de son vide,
j'aurais dû, j'aurais dû, seulement voilà, il était trop tard quand j'ai su que c'était lui qui m'avait tuée ce matin-là, ce matin de printemps.
j'étais dans l'autre monde et je ne le voyais plus,
et lui devait bien rigoler par ce matin-là, ce matin de printemps, il avait pris mon rêve et m'avait assassinée parce que mon rêve c'était ma raison de vivre,
et de l'autre côté du monde, l'on m'a dit que c'était lui qui avait mon rêve et qu'il fallait que je revienne le chercher. Je l'ai cherché, cherché pendant longtemps, je n'ai pas retrouvé mon rêve, je suis repartie dans l'autre monde et l'on m'a dit que je n'avais pas retrouvé mon rêve, il me fallait encore repartir pour un grand voyage.
j'ai beaucoup réfléchi et j'ai encore marché, marché longtemps et quand je me suis arrêté de marcher,
j'ai rencontré mon rêve dans le regard de quelqu'un et j'ai dit que c'était mon rêve et il m'a dit que c'était mon rêve et qu'il m'attendait depuis tellement longtemps qu'il ne pensait plus me voir, plus à mon rêve qu'il avait dans les yeux.
et depuis, je ne marche plus, je passe mon temps à écrire mon rêve, dans le souffle du regard de celui qui m'a redonné mon rêve.
et un matin, je partirai dans l'autre monde avec mon rêve dans les mains, et, je sais bien que je ne reviendrai jamais.
clem

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 POÈTES
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse, by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte, by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer - dit par Guidu

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG

ISSN 2550-9977

1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?




Retour à l'accueil